Archives par mot-clé : CentOS

Télécharger facilement des paquets RPMs

Bonjour, je suis Cédric Temple et bienvenue sur le blog http://blog.cedrictemple.net. Dans cette vidéo nous allons aborder l’administration système de serveur Linux et plus particulièrement de serveur CentOS ou RedHat.

httpv://youtu.be/tlT1ET7tjRY&hd=1

Vous avez déjà administré ce type de serveur j’imagine et vous pouvez avoir des serveurs de production qui sont totalement déconnectés d’internet. C’est à dire que ces serveurs n’ont pas d’accès direct ou indirect (par l’intermédiaire d’un proxy par exemple) à internet. Il est alors très complexe d’installer des paquets RPMs sur ce type de serveur. Notamment, lorsque le paquet est présent sur le repository officiel de la distribution : n’ayant aucun accès à ce repository depuis le serveur de production, il est complexe d’installer ce paquet. Bien entendu, il reste toujours la solution de télécharger ce paquet depuis un poste utilisateur branché sur internet. Dès lors, il suffit ensuite de copier le paquet RPM sur le serveur de production. C’est vrai, mais c’est complexe. De plus, cette complexité augmente encore très fortement lorsque le paquet que vous souhaitez télécharger à besoin de nombreuses dépendances. Nous allons voir comment installer simplement un paquet RPM et toutes ses dépendances sur un serveur de production qui n’est pas connecté à internet.

Obtenir un serveur de pré-production/qualification

Je n’ai pas besoin de vous rappeler que vous devez disposer d’un serveur de pré-production (ou de qualification, peu importe le nom) et d’un serveur de développement pour éviter tout problème lors de mise en production. Vous devez avoir, par tous les moyens un serveur de production, un serveur de qualification et un serveur de développement. Cependant, je sais qu’il est parfois complexe d’obtenir ces 3 types de serveur. Notamment lorsqu’on est chez un client qui dispose d’un budget limité. C’est la même chose pour un responsable qui peut avoir le même type de contraintes. Pour cela, j’ai un petit secret.

Mon secret est très simple et basé sur un outil que vous avez chez vous. Cet outil, c’est le bon vieux balai. Il vous suffit de vous servir de votre balai contre la personne qui ne veut pas vous donner vos serveur de qualification et de développement afin de la convaincre de coopérer. D’ailleurs, j’ai moi-même une personne à convaincre, je reviens.

Installation de paquets sur le serveur de pré-production/qualification

Je pars du principe que vous avez votre serveur de pré-production et que celui-ci peut accéder à internet. Dès lors, vous allez vous en servir pour récupérer automatiquement les paquets. Pour cela, il vous suffit d’installer le paquet « yum-downloadonly ».

yum install yum-downloadonly

Ce paquet vous permet de télécharger un paquet et toutes ses dépendances et de les stocker dans un répertoire donné. Yum-downloadonly résous les dépendances, télécharge tous les paquets et les stocke dans un répertoire. Vous pouvez par la suite récupérer ces paquets et les copier sur le serveur de production. Yum-downloadonly vous permet donc de simuler une installation.

La commande à taper pour installer un paquet est:

yum install --yum-downloadonly --yumdownloaddir=MONREPERTOIRE MONPAQUET

Dès lors, yum va résoudre les dépendances, les télécharger ainsi que le paquet et tout stocker dans le répertoire MONREPERTOIRE. Vous pouvez récupérer les paquets stocker dans le répertoire MONREPERTOIRE et les copier sur le serveur de production afin d’installer votre application.

Attention, je vous invite à tester l’installation de vos paquets sur votre serveur de pré-production avant de les installer sur le serveur de production. En effet, yum n’a fait que télécharger les paquets mais ne les a pas installé. Il vous faut les installer d’abord sur le serveur de préproduction avant de les installer sur le serveur de production.

Une fois les paquets installés sur le serveur de pré-production, vous pouvez les copier sur le serveur de production et les installer. Yum-downloadonly est donc un outil très pratique lorsqu’on a des serveurs de production totalement déconnectés d’internet.

La meilleure solution

Cependant, le mieux n’est pas d’utiliser yum-downloadonly. Non, le mieux est d’avoir un repository interne, synchronisé avec le repository de la distribution et de faire en sorte que les serveurs de production aillent chercher leurs paquets sur votre serveur interne plutôt qu’à l’extérieur. Cela vous permet de garder un meilleur contrôle et de limiter la consommation de la bande passante. Vous pouvez aussi faire un repository dédié à vos applications internes. Cependant, même si cette solution est la meilleure, elle est plus complexe à mettre en oeuvre et surtout, elle coûte beaucoup plus chère en terme de ressources humaines. yum-downloadonly est alors une bonne solution quand vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir un repository interne.

Conclusion

Voilà, c’est tout pour cette vidéo. Je vous remercie de m’avoir écouter. N’hésitez pas à participer. Pour cela, vous pouvez ajouter des commentaires à cet article. Si vous avez des questions, je vous invite à les poser. Si vous avez des précisions à apporter, ce sera avec joie. Si vous avez des suggestions, des propositions d’article, j’essaierai aussi de les prendre en compte selon mes moyens et mes compétences bien entendu.