Cédric Temple

Administrateur système en logiciels libres

/etc/fstab : un résumé de la configuration des points de montage

2020-02-25 » notes pour plus tard

Notes sur le fichier /etc/fstab

Introduction

Le fichier /etc/fstab permet de déclarer les points de montage du système. Je fais ici un résumé du contenu de ce fichier afin d’avoir tout à disposition sur une seule et même page.

Syntaxe générale

Le fichier /etc/fstab est découpé en ligne de 6 colonnes. Chaque ligne correspond à un point de montage.

ChampDescription
PremierLe chemin du disque ou l’accès distant à l’espace
DeuxièmeLe point de montage (le répertoire cible)
TroisièmeLe type de système de fichier
QuatrièmeLes options
CinqièmeIndication pour dump
SixièmeIndication pour fsck

Quelques détails sur les éléments :

  1. voir exemples plus bas
  2. voir exemples plus bas
  3. les types de système de fichier les plus courants : ext3, ext4, xfs, btrfs, vfat, ntfs, iso9660, nfs, cifs, swap.
  4. voir plus bas
  5. indique si le système de fichier doit être dumpé à l’aide des commandes dumpe2fs, dumpexfat, … Généralement : 0
  6. indique si le système :
    • 0 : n’est pas checké par la commande fsck
    • 1 : si le sysème est / et doit être checké par fsck et est la partition racine
    • 2 : le système de fichier doit être checké par fsck (mais n’est pas la partition racine)

Les options possibles

Les options possibles dépendent du système de fichier. Les options existantes sont :

  • defaults : utilise les options par défaut (rw, suid, dev, exec, auto, nouser, async)
  • auto ou noauto : monter/ne pas monter automatiquement ce système de fichier au démarrage ni lorsque la commande “mount -a” est lancée
  • user ou no user : autoriser tout utilisateur (ou leur interdire) à monter le système de fichier. Très utile pour les clés USB, les CDROM/DVDROM, les points de montage réseau, …
  • owner : autoriser l’utilisateur du point de montage à monter le système de fichier
  • rw ou ro : monter en lecture/écriture ou en lecture seule
  • exec ou noexec : autoriser ou non le bit d’exécution sur ce système de fichier (si noexec : aucun fichier présent sur ce système de fichier ne pourra être exécuté directement)
  • suid ou nosuid : autoriser ou non le bit suid sur les fichiers

Exemples

# Partitions sur un disque dur
/dev/sda3   /               ext4    errors=remount-ro 0       1
/dev/sda1   /boot           ext4    defaults          0       2
/dev/sda2   none            swap    sw                0       0
# Espace distant : CIFS/SAMBA/Windows
//srv/partage /mnt/partage  cifs    noauto,users,credentials=/home/user/.smbcred 0 0
# Espace distant : NFS
serveur:/srv/images /srv/images  nfs     rw           0       0