Archives de catégorie : Vidéo

Les ACLs de Centreon (2) : contrôle d’accès aux ressources

Deuxième vidéo sur les ACLs de Centreon : les contrôles d’accès aux ressources. Ces contrôles d’accès permettent de spécifier « qui voit quelles ressources supervisées ».

 

Tout d’abord, il est important de partir d’une excellente organisation. Pour cela, je vous recommande d’utiliser les groupes d’hôtes. Dans cette vidéo, j’ai paramétré les groupes d’hôtes suivants:

  • Windows : groupe d’hôte Centreon contenant tous les hôtes Windows
  • Linux : groupe d’hôte Centreon contenant tous les hôtes Linux
  • Network : groupe d’hôte Centreon contenant tous les hôtes réseau (switch, routeurs, parefeu, …)

Les serveurs Windows doivent être visibles par les administrateurs Windows. Il en est de même pour les autres groupes : ils ne doivent être visibles que pour les administrateurs qui en ont la responsabilité. On en déduit la deuxième partie de la configuration : on crée des groupes de contacts par compétence.

  • Windows : groupe de contacts Centreon contenant tous les utilisateurs administrant des équipements Windows
  • Linux : groupe de contacts Centreon contenant tous les utilisateurs administrant des équipements Linux
  • Network : groupe de contacts Centreon contenant tous les utilisateurs administrant des équipements réseau (switch, routeurs, parefeu, …)

Ensuite, il suffit de relier les groupes de contact au groupe d’hôtes correspondant. Voici la démonstration en vidéo. Je vous invite grandement à cliquer sur l’icône en bas à droite de la vidéo afin de la voir en plein écran. Celle-ci a été prise en haute définition (1280×720) pour qu’elle soit la plus lisible possible. Vous pourrez alors voir plus précisément les actions réalisées afin d’obtenir la même configuration que moi. L’inconvénient est que cette vidéo est relativement lourde : la lecture peut se couper à intervalle régulier. N’hésitez pas à mettre la vidéo sur pause afin que le téléchargement se fasse en tâche de fond. Une fois la moitié du fichier téléchargée, vous pouvez reprendre la lecture.

 

Les ACLs de Centreon (1) : contrôles d’accès aux menus

On continue la série « fonctions mal connues de Centreon » en voyant les ACLs (ou Access Control List / Liste de contrôles d’accès). Les ACLs de Centreon font aussi l’objet d’une série d’articles qui nous permettront de mieux comprendre leur fonctionnement. On commence par les contrôles d’accès aux menus.

 

Principe des contrôles d’accès aux menus de Centreon

L’idée des contrôles d’accès aux menus de Centreon est de limiter la vue des utilisateurs aux fonctionnalités de l’interface web de Centreon. Le but est simple : pour éviter que mes utilisateurs soient pollués par des informations non nécessaires, on ne leur donne pas accès aux fonctionnalités dont ils n’ont pas besoin. En général, il existe plusieurs types d’utilisateur:

  • l’administrateur : il ne doit avoir aucune limite à ces accès
  • le pilote/le service desk/le 24×7/… : accès à l’interface de supervision uniquement pour analyser et traiter une alerte
  • l’administrateur système ou réseau ou d’une application : accès à l’interface de supervision sur les ressources supervisées sous sa responsabilité
  • le responsable d’application : accès à l’interface de supervision et l’interface de reporting sur les ressources supervisées (applications) sous sa responsabilité

Bien entendu, il est possible de décliner encore plus ces profils utilisateurs, de leur donner plus ou moins de droits selon l’organisation des équipes et du Système d’Information.

 

Exemple en vidéo de configuration des contrôles d’accès aux menus de Centreon

Un exemple de configuration des contrôles d’accès aux menus de l’interface de Centreon est présenté dans la vidéo ci-dessous. Je vous invite grandement à cliquer sur l’icône en bas à droite de la vidéo afin de la voir en plein écran. Celle-ci a été prise en haute définition (1280×720) pour qu’elle soit la plus lisible possible. Vous pourrez alors voir plus précisément les actions réalisées afin d’obtenir la même configuration que moi. L’inconvénient est que cette vidéo est relativement lourde (55Mo) : la lecture peut se couper à intervalle régulier. N’hésitez pas à mettre la vidéo sur pause afin que le téléchargement se fasse en tâche de fond. Une fois la moitié du fichier téléchargée, vous pouvez reprendre la lecture.

 

Ezwebplayer-lite pour wordpress : incapacité à poster une vidéo depuis l’édition d’un article

J’ai déjà parlé du plugin Ezwebplayer-lite pour wordpress. Ce plugin permet d’afficher dans WordPress des vidéos en Flash (vidéos au format FLV), sans passer par une plate-forme d’hébergement de vidéos. Dans la version que j’avais installée, un bug était présent. Il m’empêchait de poster une vidéo depuis la page d’écriture d’un article. Lorsque je cliquais sur l’icône de ce plugin, une page blanche s’affichait. Je n’avais pas cherché bien longtemps car je préfère passer par la ligne d’appel : c’est simple, rapide et efface:

[ EZWebPlayerLite VIDEOURL="http://urlcomplete/wordpress/wp-content/uploads/ANNEE/MOIS/video.flv" / ]

ATTENTION : j’ai volontairement ajouté un espace supplémentaire juste après le crochet ouvrant et juste avant le crochet fermant afin d’indiquer la ligne de code. Penser à les supprimer!

Pour forcer la taille de la vidéo, c’est aussi très simple:

[ EZWebPlayerLite VIDEOURL="http://urlcomplete/wordpress/wp-content/uploads/ANNEE/MOIS/video.flv" WIDTH="640" HEIGHT="360" / ]

Mais il est toujours mieux de corriger une erreur. J’ai donc cherché et rapidement trouvé. Il suffit de modifier le fichier ezwebplayer-wordpress-lite-video-plugin/ezwplite_form.php à la ligne 3 et de remplacer:

require_once(../../../wp-includes/classes.php);

par

require_once(../../../wp-includes/class-wp.php);

Et voici le résultat:

Formulaire d'ajout d'une vidéo avec EZWebplayer Lite pour wordpress
Formulaire d'ajout d'une vidéo avec EZWebplayer Lite pour wordpress

Vidéo : rotation à 90°

Faire une vidéo avec un appareil photo numérique donne des mauvais réflexes : on est tellement habitué à faire des photos en tournant son appareil qu’on fait la même chose en enregistrant la vidéo. Pour la visualiser sur l’appareil, on fait exactement la même chose : on tourne l’appareil à 90°. Mais sur un ordinateur? Comme faire?

Avec un peu de chance, on utilise Video Lan Client, qui permet de tourner la vidéo grâce à une option. Mais ce n’est pas top, autant le faire directement, grâce à mencoder :

mencoder video.mpeg -vf rotate=2 -oac copy -ovc lavc -o video_copie.mpeg

L’option magique:

  • -vf rotate=2 : faire une rotation à 90° grâce au filtre vidéo (« vf » == « Video filter »)

Amélioration de l’encodage vidéo

J’avais parlé dans un précédent article comment encoder en FLV une vidéo créée avec un appareil photo numérique de type reflex ou un caméscope numérique. Cependant, la qualité d’encodage n’était pas bonne. Après quelques recherches, j’ai trouvé le paramètre magique pour optimiser l’encodage : « -sameq » comme « même qualité ». La ligne de commande devient donc:

ffmpeg -i video.mpeg -sameq -s 640x480 -ar 44100 -aspect 4:3 -pass 1 -b 768k -r 24  -f flv -y video.flv

Autre sujet, mes vidéos étaient comme… « écrasées ». J’avais une drôle de sensation. En fait, j’ai trouvé par hasard: je pars d’une vidéo enregistrée en 1280×720 et je génère une vidéo en 640×480. Le rapport entre hauteur et largeur n’est pas correct. Pour corriger, il faut remplacer la taille par 640×360 (on divise la hauteur et la largeur par deux). Je supprime aussi le paramètre « aspect » car quelque soit ce paramètre, je n’ai pas noté de différence. La ligne de commande devient :

ffmpeg -i video.mpeg -sameq -s 640x360 -ar 44100 -pass 1 -b 768k -r 24  -f flv -y video.flv

Attention, cependant : la taille des vidéos est beaucoup plus importante. J’ai noté une taille multipliée par trois.