À propos

Contenu du site

Bonjour et bienvenue sur mon blog. Vous trouverez sur ce site une majorité d’articles sur les Logiciels Libres et particulièrement sur la supervision basée sur les Logiciels Libres:

Parfois, vous trouverez des articles traitants d’autres sujets, liés soit au Logiciel Libre soit à l’actualité (des « billets d’humeur ») soit plus personnel. J’essaye d’orienter le contenu du site en fonction des retours que vous me fournissez. J’écris principalement pour moi mais aussi pour être lu. N’hésitez pas à commenter les billets que vous trouverez pertinents ou au contraire, ceux que vous ne trouvez pas utile afin de m’oritenter sur vos attentes.

Qui suis-je?

Je suis un partisan du Logiciel Libre. J’ai commencé l’informatique en 1998, avec un ordinateur sous Windows ME (Milemnium Edition). L’époque était au modem externe 56k, à la recherche de driver pour les cartes sons ou les cartes graphiques. À l’époque, je rencontrais énormément de problèmes sur Windows:

  • carte son qui ne fonctionnait plus
  • carte graphique non détectée après un reboot
  • driver du modem à réinstaller
  • disparition du fond d’écran
  • changement de résolution de l’écran
  • thème qui disparaissait

J’arrivais à surmonter les difficultés mais quelque chose me chagrinait : je ne comprenais jamais l’origine de la panne, ni la correction. De plus, une même panne pouvait se reproduire mais la même correction ne fonctionnait pas. Je devais rechercher de nouveau une autre correction.

Lors de mon arrivée en DEUG MIAS, nous avions des cours d’informatique sur Unix. Notamment, des cours de SHELL et de développement en C. J’essayais, tant bien que mal, de travailler mes TPs sur mon ordinateur. Cependant, c’était très complexe. J’avais notamment fait acheter à ma mère un compilateur C pour Windows qui incluait un livre sur le langage C. Les TPs de C que je préparais chez moi ne fonctionnait jamais sur Unix. Je devais systématiquement changer le code. Simplement parce que le compilateur des librairies spécifiques, non disponibles sur Unix et le livre orientait très fortement vers l’utilisation de ces librairies. L’un des professeurs m’a guidé vers Linux en m’informant que c’était ce qui se rapprochait le plus d’Unix. Il m’a conseillé la distribution Linux Mandrake (ex-Mandriva), que l’on pouvait trouver facilement dans le commerce et qui contenait des livres sur Linux afin de faciliter la prise en main. J’ai donc installé, en dual boot Mandrake.

J’ai alors rencontré beaucoup plus de difficultés:

  • le partitionnement
  • LiLo qui se bloque (sur LI…)
  • configuration de la souris et de ses 3 boutons
  • carte son qui ne fonctionne pas du tout, aucun son ne fonctionne
  • carte graphique non compatible, résolution très faible
  • le modem externe non reconnu
  • l’USB non disponible, sauf en installation externe

J’ai réussi à corriger, au fur et à mesure tous ses problèmes… définitivement. J’ai installé et ré-installé plusieurs fois cette Mandrake car je la « bidouillais » dans tous les sens. Cependant, à chaque problème, l’origine était identifiée à l’aide de la communauté et la correction pouvait être refaite à chaque ré-installation. De plus, le système était beaucoup plus stable une fois les problèmes de compatibilité corrigés. Je comprenais ce que je faisais. Et la communauté était beaucoup plus sympathique, moins moqueuse que la communauté Windows. Les problèmes m’étaient expliqués (« regarde dans tel log, si tu voix tel message s’est sûrement parce que truc alors il faut que tu machines bidule pour que ça fonctionne parce qu’il en a besoin »). J’ai donc adhéré à la communauté et j’ai pu faire mes TPs de C/Shell/… sous Emacs.

Aujourd’hui, je suis Responsable Technique dans une petite structure dont 99% des serveurs sont sous Linux. Auparavant, j’étais Chef de Projet technique chez un éditeur français de solution de supervision Libre. Il m’arrivait régulièrement d’intervenir sur les plates-formes de supervision de nos clients, tant pour aider techniquement que pour absorber la charge de travail.

Pourquoi écrire ce blog?

J’écris principalement pour les raisons suivantes:

  1. j’aime « partager les connaissances ». Vraiment. C’est pour cette raison que je donne des cours dans une école d’ingénieur et dans un IUT. J’aime partagé mes connaissances et voir que ce partage fonctionne. Pour cela, j’essaye d’être très attentif à ce que retiennent les étudiants et j’essaye de captiver leur attention au maximum (la partie la plus complexe, selon moi, de l’enseignement). Pour cela, j’utilise des images, des vidéos, du texte, mais je fais aussi des analogies avec l’Histoire, ou des séries récentes qu’ils connaissent (forcément!), de faire de (très) mauvaises blagues afin qu’ils se souviennent d’un sujet, … J’essaye aussi d’aborder le même sujet par divers approches, en répétant plusieurs fois les mêmes sujets s’ils sont importants.
  2. écrire sur ce blog me permet de mieux retenir ce que moi-même j’ai appris. En m’imposant cet exercice, je m’oblige à revoir mes connaissances, à les approfondir, à les rendre plus accessibles, à clarifier mon propos au maximum. Je retiens mieux et plus longtemps.
  3. en cas de doute, je peux y revenir. Je cherche de la documentation technique sur un sujet? Je peux la retrouver ici même 🙂
  4. ce site est le reflet de mes « compétences ». Un recruteur peut apprendre beaucoup sur moi en parcourant ce site. S’il le fait, il se fera un premier avis sur moi et pourra, au travers de questions plus précises, valider ou invalider son premier avis. Une fois ceci fait, naturellement, l’entretien d’embauche sera plus productif et abordera des sujets forcément plus pertinents. Bien entendu, j’applique la même recette lors d’un entretien : je consulte tout ce qu’il m’est possible pour me faire un avis sur l’entreprise et la/les personnes que je vais rencontrer pour préciser au mieux les questions que je poserai lors de cet entretien.
  5. j’aime écrire, raconter une histoire et trouver un itinéraire original pour présenter mon propos. Parfois, je dévie volontairement du sujet pour mieux y revenir par la suite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *