MERETHIS devient Centreon

Le nom de l'entreprise est aligné avec le nom des produits

Imagem de capa

La société Merethis, éditeur de Centreon, change de nom pour devenir… Centreon. J’ai envie de dire : « ENFINNNNNNN!!!! » 😀 Qu’attendre de ce changement de nom? Je vais vous donner en exclusivité des informations confidentielles d’un ancien Merethis.

Petit rappel historique

#révélations #secrets #scoop

J’écris souvent sur ce blog que pour comprendre une situation à un instant T, il faut d’abord comprendre ce qui a amené cette situation. Un retour sur l’histoire de Centreon et de Merethis est nécessaire pour bien comprendre ce changement de nom.

La société Merethis est née le 1er août 2005. Elle va donc fêter ses 10 ans cette année (2015). À l’époque, elle se concentre sur :

Comme vous le notez, aucune mention de Centreon à ses débuts. Parce qu’en fait, Oreon est l’ancien nom de Centreon. Centreon lui-même est un renommage d’Oreon. Pourquoi avoir renommé Oreon en Centreon? Tout simplement parce qu’un logiciel de supervision se nommait Orion. La société Merethis pouvait être attaquée par la société éditrice d’Orion pour parasitisme, contrefaçon ou concurrence déloyale. Elle aurait d’ailleurs probablement gagné. Pour être clair : je suis intiment persuadé que les fondateurs de Merethis n’ont jamais eu l’intention de parasiter ou de contrefaire Orion. À l’époque, ils n’ont tout simplement pas fait attention à ce détail. D’autres ont fait cette erreur, nous y reviendrons.

Le but d’Oreon était :

Oreon est donc renommé en Centreon, vers juillet 2007. Cette date est à confirmer par les fondateurs, mais je pense qu’on est proche. Le renommage ne pose aucun souci particulier : les « anciens » (c’est à dire ceux qui ont connu Oreon, qui n’a existé que 2 ans), prennent l’habitude d’écrire d’abord :

Puis, à force d’entendre beaucoup plus parler de Centreon en lieu et place d’Oreon, ils prennent l’habitude d’écrire :

Même s’il évolue rapidement, beaucoup plus rapidement que Nagios ( 😉 ), Centreon reste présenté comme « interface web de configuration à Nagios ». C’est remarquable, car qu’il n’est plus depuis 2007 : le changement de nom et la naissance de Centreon. En effet, Centreon apporte alors beaucoup plus de fonctionnalités et se démarque notamment en pouvant administrer plusieurs instances Nagios en un seul point central. Il intègre aussi depuis longtemps des graphiques, une interface de reporting et d’autres fonctionnalités qui le place au dessus des autres.

Si on remonte dans le passé, avant la naissance d’Oreon, Nagios ne portait d’ailleurs pas lui-même ce nom. À sa naissance, il se nommait NetSaint. Problème : un logiciel de supervision se nommait lui-aussi NetSaint. Nagios a aussi été contraint de changer de nom pour éviter les mêmes problèmes juridiques qu’Oreon.

En 2007, lorsqu’on Oreon devient Centreon, nous sommes plusieurs (moi, Tony B., Cédric R., Laurent L., …) à nous demander :

C’est là où je voulais arriver. Même en 2013, alors que j’étais employé chez Merethis, il nous arrivait de croiser des utilisateurs de Centreon qui nous disait :

Ça me semblait totalement incroyable, j’en étais totalement sidéré : je n’arrivais pas à répondre autrement que par un blanc de quelques secondes. L’explication qui s’en suivait n’était pas très efficace car j’étais encore sonné par le propos. D’autres propos que j’ai souvent entendu ou qui m’étaient rapportés par mes collègues :

Bref, beaucoup de clients mais surtout beaucoup d’utilisateurs ne comprenaient rien. Ce n’est pas faute de communiquer sur le sujet : on faisait beaucoup de pédagogie sur les forums et les blogs, sur les salons (RMLL, Solutions Libres, …) et dans les entreprises.

Le changement de nom de Merethis en Centreon va donc probablement aider à gommer toutes ses incompréhensions… Enfin, j’espère. C’est probablement la raison du changement de nom. Je ne suis plus employé chez Merethis, je ne peux que supputer mais c’est mon avis.

Mais qu’est ce que cela va changer?

#révélations #secrets #scoop

On peut se poser la question. Nous sommes toujours en janvier 2015. Ce début d’année est très compliqué : le chômage bats des records, des attaques terroristes sur Paris et une traque de plusieurs jours ont chamboulé les esprits, la neige arrive, il fait froid, les enfants sont malades, … Beaucoup de raisons pour ne pas être dans un état d’esprit positif. Là, ce changement de nom ne nous dit rien qui vaille.

Cependant, je vais être très franc avec vous. Je vais vous le dire moi ce qui va changer pour Centreon, pour Merethis, pour les clients, pour les utilisateurs, pour les licences, pour les employés et pour les bébés chats qui circulent sur les Internets : rien. Strictement rien. Ha si pardon! Deux choses vont changer :

Ça va en faire des discussions avec les « anciens » :